//
vous êtes en train de lire ...

FAQ (Foires aux questions)

FAQ – Tibet 2016

Voici une FAQ, une «foire aux questions» sur le voyage Tibet 2016.

Merci de lire attentivement toutes les infos. Et si vous ne trouvez pas la réponse à votre question, merci de nous en informer par mail: info@p-dorient.com

Pour limiter au maximum la partie administrative du voyage, la plupart des démarches se feront par le biais du site et les communications uniquement par mail.

Tibet 2016 – Présentation
Pour l’instant, il n’est pas encore sûr que l’on puisse obtenir les autorisations nécessaires pour nous rendre à Kierong, la vallée natale de Lama Teunsang, dans le Kham. Nous y travaillons, tout en étant conscient de l’extrême difficulté d’obtenir les autorisations. Il n’y a donc pas de garantie à pouvoir nous rendre dans cette région du Tibet.

Si nous devions ne pas pouvoir nous rendre à Kierong, nous adapterons l’itinéraire en conséquence.

A priori donc, nous envisageons une arrivée au Tibet depuis le Népal (depuis Katmandou par avion) et une sortie du Tibet sur le Népal, par la route. Au Népal, nous irons certainement visiter le nouveau monastère de Lama Sherab Gyaltsen Rinpoché, situé près de la ville de Bakhtapur dans la vallée de Katmandou.

Une fois au Tibet, nous visiterons alors le Tibet Central, véritable coeur de la culture tibétaine, riche de nombreux lieux saints et de monastères historiques. Commençant notre tour par une visite des lieux saints de la vallée de Yarlung, de Samyé et des ermitages de Samyé Chimpu, nous le poursuivrons en continuant en direction de Lhassa. Une fois visités les temples historiques de la capitale, nous prendrons le chemin de Tsurphu et Yangpachen, les monastères mères des Karmapas et des Shamarpa dans le Tibet Central. De là, nous irons au lac Namtso, situé dans les paysages à couper le souffle des Tchang Thang, les hauts plateaux tibétains.
Nous reviendrons à Katmandou par la route, en passant par Shigatsé, Sakya, Tingri et Zangmu, en franchissant les derniers cols tibétains à plus de 5000 mètres d’altitudes avant de redescendre dans la touffeur subtropicale des vallées du Népal.

Précisons que même si le Kham est encore une fois pour nous inaccessible, le voyage sera malgré tout très intéressant, car de nombreux lieux de pèlerinages se trouvent dans la partie centrale du pays.

Il faut aussi noter que, vu le grand âge de Lama Teunsang, la visite de la plupart des lieux saints du Tibet central se fera sans lui, mis à part la visite des ermitages du lac Namtso. Par contre, il est fort possible que Lama Sangpo nous accompagne sur certains lieux de pèlerinage.

Date départ

Le 22 mai. Depuis Lyon.

Date de retour

Le 17 juin. Sur Lyon.

Vols

La compagnie retenue est Turkish. Les horaires sont pratiques et Lyon est facilement accessible de Paris et de Genève.

Inscription

Vous pouvez dès aujourd’hui vous inscrire en ligne en remplissant le formulaire d’inscription:

http://www.pelerinages-dorient.com/?p=1546

Pour que votre inscription soit validée, nous avons besoin d’un premier versement (non remboursable!) de 650 euros à envoyer avant le 10 mars. Le montant de cet acompte couvre les frais non remboursables des compagnies aériennes. Il est donc important d’avoir une bonne assurance voyage!

Lors de votre inscription, un scan (un PDF ou un fichier image) de votre passeport vous est demandé. Pensez à vérifier la validité de votre passeport.

Toutes les informations bancaires nécessaires à l’établissement du versement sont accessibles sur le site ainsi que sur votre mail de confirmation que vous recevez une fois le formulaire rempli.

Il n’est malheureusement pas possible de payer par carte de crédit sur le site. Par contre, il est possible de payer par carte en donnant votre numéro de carte à NEOS Voyages, notre prestataire de confiance depuis de nombreuses années, pour tout ce qui concerne les billets d’avion. Voici leur adresse mail: geneve@neos.ch

Dans le cas d’un paiement par carte de crédit, une majoration de 3% (le coût facturé par les organismes de carte de crédit) est prévue. Il y a aussi une variation possible entre ce qui est versé par vous et ce qui est débité sur votre compte, en fonction du taux de change du jour, NEOS Voyages, notre prestataire, étant établi à Genève, Suisse.

Délai d’inscription

Le délai d’inscription est fixé au 20 mars, date à laquelle nous devons payer une avance pour les billets, sans quoi, nous ne pouvons pas garantir les sièges.

Prix du voyage

Le prix devrait tourné autour des 4500 euros. À ce stade, ce n’est qu’une estimation!

Ce prix inclut:

– tous les vols internationaux et internes.
– tous les transferts (bus ou jeep).
– tous les hébergements (hôtels, guest-house ou monastère).
– tous les repas sauf Chengdu,Xining, Lhassa et Katmandou.
– les frais administratifs d’organisation du voyage.
– tous les permis au Tibet.
– les guides (locaux et Pèlerinages d’Orient).

Il n’inclut pas:

– les pourboires aux conducteurs de jeep ou bus ou autre.
– les offrandes dans les monastères.
– les achats personnels et boissons (hors celles comprises dans les repas).
– les frais de visa (chinois et népalais).
– le coût d’une assurance annulation-rapatriement.

Nombre de personnes

Pour l’instant, le nombre des participants n’est pas encore connu. 20 places seront pré-réservées.
Le nombre définitif de participants sera connu une fois les inscriptions fermes reçues.

* * * * *

Jour par jour

 

Pour l’instant, voici une description de quelques points forts. Un « jour par jour » plus précis sera communiqué ultérieurement.

Le nouveau monastère de Sherab Gyaltsen Rinpoche. Situé près de la ville de Bakhtapur, une des trois villes importantes de la vallée de Katmandou, le nouveau monastère s’étend sur tout le flanc d’une colline. Éloigné du tumulte de la ville de Katmandou, le lieu est propice à la poursuite du vaste développement de l’activité de Rinpoché, un des plus hauts dignitaires de l’école Kagyu et maître de retraite responsable de tous les centres de retraites de la lignée.
Plus d’information, en anglais, ici : http://www.sherabgyaltsen.com/monastery/bakhtapur/

Tsetang, le chef-lieu de la vallée de Yarlung et ancienne capitale de la dynastie de Yarlung, le Premier Empire tibétain.

Visite de la vallée de Tsetang.
Nous rendrons hommage à plusieurs lieux de pèlerinage en fonction des possibilités. Des splendeurs de la vallée de Tsetang, il reste le fameux monastère de Tratung, le stupa de Tagtoungou et le monastère de Rechungpa que l’on peut visiter. Nuit à Tsetang.

Route en direction de Samye et visite de Samye.
Samye est le premier monastère fondé au Tibet. Il a été érigé vers l’an 779, et il fut fondé vraisemblablement par Padmasambhava et Śāntarakṣita. Ce lieu marque l’arrivée du bouddhisme au Tibet. Nuit à Samye.

Visite des ermitages de Samye Chimpu qui s’étendent sur le flanc d’une montagne. Lieu historique et spirituel de première importance. Nous crapahutons toute la journée dans la montagne avec une vue imprenable sur la vallée du Brahmapoutre. En fin de journée, route vers Lhassa et transfert à l’hôtel.

Visite de Lhassa: les temples du Jokhang et de Ramoche. Nous irons tranquille le matin, et en fonction de notre envie et énergie, nous visiterons un ou deux des temples historiques de Lhassa. Nuit à Lhassa.

Visite des ermitages et grottes de Trayerpa. Un autre ensemble fameux d’ermitages historiques liés aux premiers temps du Bouddhisme au Tibet et à des figures plus tardives comme Atisha qui enseigna longuement dans la vallée et les ermitages. Nuit à Lhassa.

Tsurphu, le monastère historique des Karmapas au Tibet Central.

Yangpachen. Visite du monastère et des alentours: la Shedra (université monastique), les lieux de funérailles, les pourtours du monastère.

Visite de la presqu’île du lac Namtso, haut lieu de pèlerinage des Tchang Thang, les plateaux de haute altitude au Tibet. Le lac est à 4700m, le point le plus haut du voyage, mis à part le passage de certains cols. Cette année, dans le cycle de 12 ans du calendrier tibétain, est l’année des pèlerinages consacrée au Lac Namtso. Chaque année un lieu différent est principalement célébré. Nuit soit au Namtso ou soit à Yangpachen. Voir même à Lhassa.

Visite du monastère de nones de Shugsep, monastère fondé par Lochen Chönyi Zangmo, émanation de Matchik Labdreun, la grande yogini fondatrice de la pratique de Tcheu. Il n’est pas toujours possible administrativement de visiter les lieux. Nous aviserons en fonction des autorisations. Nuit à Lhassa.

Retour par avion jusqu’à Katmandou. Transfert à l’hôtel ou guest-house.

 

* * * * *

Visa chinois

Si nous arrivons au Tibet par Katmandou, il n’est pas nécessaire de demander un visa chinois avant le départ. Mais vu que nous ne savons pas encore à 100 % si nous pourrons passer par le Népal, ce que nous espérons vivement, il se pourrait alors qu’il soit nécessaire de demander un visa chinois avant le départ.

 

Visa népalais

Le visa népalais se prend à l’aéroport, au moment de l’arrivée.

Assurance annulation et rapatriement

Il est obligatoire de souscrire individuellement à une assurance annulation et rapatriement. L’agence NEOS avec laquelle nous réservons les billets d’avion en propose une qui s’achète au moment de l’émission du billet d’avion. Son coût est de 229 CHF et est en sus du prix du voyage. Elle est valable 92 jours. Mais il y a de bonne assurance moins cher que vous pouvez contracter sur le web.

AVOIR UNE ASSURANCE EST OBLIGATOIRE! EN AUCUNS CAS PELERINAGES D’ORIENT NE PARTICIPERA AUX FRAIS D’ANNULATION NI DE RAPATRIEMENT!

Si vous optez pour le paiement par carte de crédit auprès de NEOS Voyages, en fonction des conditions proposées par votre service de carte de crédit, vous pouvez bénéficier d’une assurance voyage. Par contre, celle-ci n’est pas toujours aussi complète qu’une assurance spécialisée. Pensez à bien vérifier les conditions de votre organisme de carte de crédit!

Conditions de voyage

Le Tibet est un pays parfois difficile et le corps est mis à rude épreuve. Une bonne santé est nécessaire, ce qui ne signifie pas qu’il faille être sportif.

Un bon moral et une souplesse d’esprit sont par contre de rigueur. Tout ne va pas toujours comme prévu dans un tel voyage. En 2007, par exemple, nous n’avons pas pu nous rendre dans la vallée de Kerong. Il faut pouvoir envisager toutes les options et être prêt à l’aventure. Le Tibet est un pays magnifique, mais aux conditions climatiques extrêmes. La nature est encore très sauvage.

Dans les grandes et moyennes villes, les hôtels sont confortables. Par contre, en route et à Kierong (si nous pouvons nous y rendre), ne vous attendez pas à un matelas confortable et à des salles de bains!

Pour la nourriture, si vous aimez ou à tout le moins supporter la soupe de pâte, l’orge grillée et moulue, les oeufs et les courgettes cuites au petit déjeuner, vous êtes des nôtres Manière de vous dire qu’il ne faut pas être difficile. Sauf dans les grandes villes où c’est vous qui choisissez pour les repas de midi et du soir et où le petit-déjeuner est varié et bon.

Températures

En Chine et au Népal, il fait chaud à cette saison. Au Tibet, il fait chaud la journée, à part en haute montagne. C’est à dire au niveau des cols entre 4800m et 5400m d’altitude.

Vêtements

Au Tibet, même s’il peut faire chaud la journée (le t-shirt n’est pas rare, attention aux coups de soleil !), les écarts de température sont parfois très importants, ne serait-ce qu’entre les zones ensoleillées et les zones d’ombre. L’idéal est donc le système de couche: t-shirt + chemise + fine polaire ou polaire épaisse + veste coupe-vent et qui protège de la pluie. Au passage d’un col, quand les Jeep s’arrêtent, il peut faire froid, même si nous ne restons pas.

Au mois de juin, le temps est clément, mais des précipitations ne sont pas exclues. Une veste qui protège de la pluie et du vent est conseillée.

Penser surtout à un chapeau qui couvre bien la nuque. Les insolations sont à éviter. Un bonnet est une bonne compagnie et ne prend beaucoup de place.

À moins d’être frileux, les gants ne sont pas nécessaires. Un foulard est de rigueur, autant pour luter contre les nuisances de la climatisation (avion et certains hôtels) que pour se protéger de la poussière (lors des parcours en Jeep).

Jeans ou pantalon de trek vont bien. Un habillement technique n’est pas nécessaire. Nous ne ferons ni grimpe ni rando de plusieurs jours.

Prenez du linge de rechange, car quand nous sommes en brousse (Kierong et les trajets en Jeep ou bus), il est difficile de faire la lessive.

Dans les grandes villes, surtout Lhassa et Katmandou, dans les hôtels, il y a des services de laundry.

Chaussures

La chaussure idéale est celle dans laquelle nous sommes confortables. En ville, chaussures légères (basket, tong ou autre), surtout au Népal. Au Tibet, le long de la route et en excursion, baskets rando sont l’idéale. Inutile de s’embarrasser de lourdes chaussures montantes. Le plus technique que nous pourrions faire est une excursion en altitude au-dessus de Kierong, à cheval et à pied. Mais il n’y a aucune garantie pour que cela se fasse, toujours pour des raisons administratives.

Des bâtons de marches rétractables peuvent être une aide utile lors des marches.

Paquetage idéal

Le mieux, c’est d’avoir deux sacs. Un petit sac à dos que l’on emporte avec soi, contenant le nécessaire immédiat (polaire, lunette de soleil, crème solaire, baume pour les lèvres, gourde, appareil photo, foulard, chapeau) et un autre, sac mou ou dur, où le gros des vêtements et des affaires se loge.

Attention, le poids des bagages ne doit pas excéder 20 kg. Pensez aussi à garder de la place pour placer les éventuels cadeaux et souvenirs.

Un sac de couchage est nécessaire.

Équipement photo

Si votre appareil nécessite des piles bâtons, pensez à en prendre avec vous et à les mettre dans le sac de soutes. Le gros sac. On peut acheter des piles sur place, mais elles ne sont pas de bonne qualité.

Équipement utile

Une lampe de poche est de rigueur. Frontale idéalement. On a les mains libres

Vous pouvez prendre vos textes de pratique. Cela peut s’avérer utile, en de certaines occasions, non prévisibles.

Matériel à prohiber. Ce qui tombe sous le sens, et ce qui est particulier au Tibet: photos du Dalaï-Lama et textes politiques en chinois ou en tibétains. Peu de chance que vous en possédiez…

Argent

Les Euros sont parfaits. Les dollars et les francs suisses vont bien aussi. Avec peut-être un avantage au dollar, dans certaines situations où rien d’autre ne peut être fait (pas de banque, change au noir de dernier recours, perte d’une carte, etc).

Dans les villes, même moyennes, les cartes de crédit fonctionnent bien. Il y a aussi des distributeurs d’argent, autant à Lhassa, à Xining qu’à Katmandou. Peut-être ailleurs.

Rappelez-vous que mis à part les étapes de voyage, les repas de midi et du soir dans les grandes villes (Chengdu,Xining, Lhassa, Katmandou, éventuellement Shigatsé) ne sont pas compris.

Le budget prévoit une somme tampon utile pour parer aux imprévus. Pour les repas non compris, il vous faudra donc de l’argent liquide en poche. Nous tâcherons de faire du change à Xining, le jour de notre arrivée. Ou voir même à Pékin, si nous avons le temps. Ou alors à Yushu, notre première destination.

Pharmacie et santé

Une pharmacie personnelle est de rigueur. Voici une liste de suggestion.

– Précautions d’ordre général : chapeau à porter toute la journée dès Lhassa, lunettes de soleil de haute montagne (voir avec votre sensibilité), crème solaire protection totale +crème pour le dessèchement (biafine, dexeryl, bepanthène ou autre), faire une visite chez votre médecin pour vous assurer de vos capacités à supporter la haute altitude et lui demander vos médicaments habituels pour vos points faibles (infection urinaire, mycose, angine, bronchite, allergie, asthme, maux d’estomac, mal de dents, etc.) en dose suffisante.

– Hygiène de base : Pour éviter les troubles intestinaux : se laver les mains avant les repas (prévoir lingettes désinfectantes ou liquide désinfectant qui remplace le savon ou savon de Marseille), ne boire que de l’eau en bouteilles capsules ou bouillie (thé), prévoir une gourde, manger des aliments cuits uniquement (éviter crudités), apporter un antidiarrhéique (carbolevure, arestal, imodium, loperamide lyoc) et antivomitif (vogalene enlyoc, motilium). Perenterol ou biofloriin toute la durée du voyage, pour aider la flore intestinale à s’adapter à une nouvelle nourriture et à combattre en prophylaxie les troubles intestinaux.

– Prévention du mal d’altitude : en homéopathie, coca 4 ch (4 tubes) : 3 granules toutes les 2 heures dès le départ vers Yushu en partant de Xining, et pendant tout le séjour en altitude, à espacer si OK. Arsenicum album 5 ch (2 tubes) : 5 gr tous les soirs. Si vraiment des craintes, se faire prescrire du Diamox. Voir avec son médecin pour une bonne utilisation et pour les risques de contre-indications.

Rappelons que rien ne peut prévoir qu’une personne serait sujette au mal d’altitude. Le meilleur remède préventif consiste encore à se ménager les premiers jours, monter progressivement en altitude et boire un minimum de 2 à 3 litres par jour.

– Pour les maux de tête : (fréquents en altitude) : paracetamol (efferalgan, doliprane, advil, aspirine).

– Et sinon : arnica 9ch (2 tubes) pour les contractures musculaires lors des journées en 4×4, désinfectant, petits sparadrap ou autres petites choses utiles à avoir dans sa poche ou son sac.
Pour les vaccins : un petit rappel diphtérie – tétanos est souhaitable. Rien n’est formellement obligatoire.

Discussion

No comments yet.

Post a Comment

Les pays

Les voyages

Inscription à un voyage